Coronavirus

1er juillet 2020, conférence de presse du Conseil fédéral

La situation extraordinaire a été suspendue pendant 10 jours. Malheureusement, ces derniers jours ont confirmé que les ouvertures ont entraîné une augmentation du nombre de cas.

  • À partir du lundi 6 juillet 2020, le port du masque sur la bouche et le nez dans les transports publics, lors de manifestations et d’événements et partout où la distance ne peut être maintenue deviendra obligatoire. Il sera publié demain dans un règlement Covid modifié. Pour plus d’informations, veuillez contacter le BAG. Les règles d’hygiène, de distance et de recherche des contacts resteront bien sûr d’application.
  • Il est donc confirmé pour les masseurs médicaux qu’ils ont respecté l’obligation de port du masque depuis la réouverture jusqu’à présent et qu’ils ont strictement mis en œuvre les concepts de protection.
  • De même, une période de quarantaine de 10 jours pour les voyageurs de retour des pays à problèmes sera introduite à partir de lundi.
  • Depuis le 10 juin, les cantons sont à nouveau largement responsables et travaillent en étroite collaboration avec le Conseil fédéral pour empêcher la propagation du virus covid. Les cantons sont maintenant invités à surveiller plus étroitement l’application des concepts de protection et à imposer des sanctions plus sévères aux entreprises qui ne les respectent pas.

 

  • Le Conseil fédéral transmet aujourd’hui au Parlement, pour consultation, une ordonnance visant à prolonger la période de référence pour le chômage partiel de 12 à 18 mois, jusqu’à fin 2021. Cela permettra d’éviter les licenciements et de continuer à soulager les entreprises et à planifier à moyen et long terme. À cette fin, l’employeur doit payer 1 jour de congé de maternité et les employés doivent d’abord réduire les heures supplémentaires.
  • Elle prolonge l’indemnisation des travailleurs indépendants jusqu’au 16 septembre 2020 (expiration fin juin). Vous ne devez rien soumettre à la caisse cantonale d’assurance chômage. Ce règlement sera également étendu aux personnes assimilables à des propriétaires. Les personnes concernées doivent s’inscrire auprès des caisses d’assurance chômage.
  • Le Conseil fédéral examinera d’autres solutions, outre le chômage partiel et le remplacement du revenu, pour soutenir l’économie et dans les cas difficiles.
  • Le Conseil fédéral enverra également une ordonnance au Parlement pour consultation sur le problème des loyers des magasins.
  • Les prêts-relais peuvent encore être soumis jusqu’au 31 août.

11 mai 2020, conférence de presse

Daniel Koch, chef de la division « Maladies transmissibles » à l’Office fédéral de la santé publique, OFSP, a commenté aujourd’hui l’assouplissement des règles pour le groupe à risque des personnes de moins et de plus de 65 ans présentant des affections préexistantes. Il dit que ces personnes pourraient à nouveau se déplacer plus librement si elles respectaient les règles d’hygiène et de distance. Toutefois, ils doivent continuer à éviter autant que possible les transports publics et autres risques, et ne pas faire leurs courses eux-mêmes.

Pour les cabinets des masseurs médicaux BF, cela signifie également que les patients sans symptômes à risque peuvent être traités , comme tous les autres illes sont obligés de porter un masque. Si vous avez néanmoins des doutes quant à la possibilité de soigner quelqu’un, veuillez vous adresser au service de santé publique compétent de votre canton ou au médecin cantonal.

8 mai 2020, conférence de presse du Conseil fédéral

Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, Alain Berset a annoncé un certain assouplissement avec la réouverture lundi prochain, le 11 mai 2020, lorsque les écoles publiques, les restaurants et les magasins rouvriront.

Accompagnés des mêmes règles de distance et d’hygiène, nous pourrons à nouveau manger au restaurant, par exemple, en fournissant volontairement des noms et des numéros de téléphone pour un éventuel suivi. Ce suivi, volontaire ou non, nous accompagnera pendant un certain temps et nous permettra de garder la situation sous contrôle.

Tout le monde, y compris les personnes de plus de 65 ans qui n’ont jamais été malades, pourra à nouveau se déplacer plus librement. Cependant, ils doivent continuer à éviter le trafic de travaux lourds dans les transports publics et tout ce qui implique un risque accru.

Au début de la semaine prochaine, ces ajustements seront précisés et communiqués à la population.

Les groupes à risque ayant déjà été malades, âgés de moins de 65 ans et de plus de 65 ans, doivent, comme auparavant, éviter de se déplacer en public avec des symptômes, consulter un médecin et se faire soigner.

29 avril 2020

Communiqué de presse du Conseil fédéral

Lors de sa séance du 29 avril 2020, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir encore les mesures de protection contre le coronavirus. Le Conseil fédéral suivra de près les effets de l’assouplissement, qui s’accompagnera d’un strict respect des concepts de protection, sur l’évolution de l’épidémie.

La propagation du nouveau coronavirus en Suisse a continué à ralentir. L’évolution de l’épidémie dépendra essentiellement du respect des règles de distance et d’hygiène. Elles sont toujours en vigueur.

À partir du lundi 11 mai 2020, les magasins, restaurants, marchés, musées et bibliothèques pourront rouvrir, les écoles primaires et secondaires pourront à nouveau enseigner sur place, et la formation au sport populaire et professionnel sera à nouveau possible. Les transports publics fonctionneront à nouveau selon l’horaire régulier et le gouvernement fédéral ne veut pas introduire une obligation générale de masque.

Pas d’intérêts de retard pour la sécurité sociale jusqu’au 30 juin 2020

Lors de sa séance d’aujourd’hui à Berne, le Conseil fédéral a décidé qu’aucun intérêt ne sera perçu en cas de retard de paiement des cotisations AVS/AI/APG et de l’ALV pendant la situation extraordinaire. Le règlement est limité dans le temps et complète la mesure déjà décidée de report de paiement sans intérêt pour les entreprises en difficulté de liquidité.

En principe, les employeurs doivent transférer les cotisations salariales aux fonds d’indemnisation sur une base mensuelle ; les travailleurs indépendants versent leurs cotisations trimestriellement. C’est pourquoi ils émettent des factures de contribution mensuelles même pendant la crise de Corona. Si les cotisations ne sont pas payées à temps, des intérêts de retard doivent normalement être payés.

Afin d’alléger la charge des entreprises et des indépendants dans la situation exceptionnelle, les assurances sociales AVS, IV, APG et ALV renoncent généralement aux intérêts de retard sur les cotisations rétroactivement à partir du 21 mars pour la période allant jusqu’au 30 juin. Toutefois, les cotisations restent dues et doivent être payées en totalité. À partir du 1er juillet 2020, les bureaux de compensation émettront à nouveau des rappels pour les contributions non payées et, si nécessaire, engageront une procédure de recouvrement en cas de non-paiement.

22 avril 2020

Au nom de notre président, l’ancien conseiller national Felix Müri, l’OdA MM a développé un concept de protection pour la réouverture des cabinets et institutions de massage médical le 27 avril 2020. Nous l’avons soumis à l’OFSP et au SECO suite à l’appel au concept de protection lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 17 avril 2020.

Le concept de protection est destiné aux associations de l’OdA MM et à leurs membres, les cabinets et les institutions des Masseurs et des Masseuses Médicaux, de l’examen professionnel BF. Il est également prévu de le mettre à disposition pour des informations générales sur le site web de l’OdA MM.

Après la communication par le Conseil fédéral, l’OFSP ou le SECO, nous transmettrons le concept de protection finalisé aux associations membres pour la mise en œuvre et la distribution.

20 avril 2020

Communiqué de presse 20 avril 2020

Les pierres angulaires de tous les concepts de protection sont élaborées par différents départements fédéraux pour chaque domaine thématique vers mercredi. Ces concepts généraux seront ensuite élaborés en détail par les associations sectorielles afin que vos pratiques puissent les mettre en œuvre et que vous et les patients soyez protégés de la meilleure façon possible. L’OdA MM est en cours de clarification en ce qui concerne les mesures de protection qui, selon le Conseil fédéral, doivent être respectées par toutes les pratiques à partir du 27 avril 2020. Dès que le gouvernement fédéral aura confirmé ces mesures, nous les publierons sur le site web.
Toutefois, avec les premières ouvertures à venir, il est avant tout important que les règles actuelles continuent à être respectées. Même en portant un masque de protection, il est toujours nécessaire de rester chez soi et de respecter toutes les règles de distance et d’hygiène antérieures. Informations de l’OFSP:

Distance et mesures d’hygiène Diverses langues

Sous ce lien, vous pouvez commander l’affiche « Comment nous nous protégeons » (gratuitement) ou l’imprimer vous-même: https://bag-coronavirus.ch/downloads/

17 avril 2020

Indemnité de corona pour les masseurs indépendants

Hier, OdA MM a constaté avec satisfaction que notre demande écrite au Conseil fédéral concernant la demande d’inclure les masseuses indépendantes dans le régime de compensation Corona a été entendue. Lors de la conférence de presse d’hier, le Conseil fédéral a explicitement abordé la situation des masseurs médicaux. Les travailleurs indépendants peuvent bénéficier de l’indemnité Corona rétroactivement, dans tout le pays.

Nous avons également pu obtenir que les pratiques soient à nouveau autorisées à fournir un traitement complet lors de la première étape de l’ouverture, le 27 avril 2020.

Les masseurs médicaux ont accueilli cette détente avec enthousiasme, comme nous l’avons entendu dans d’innombrables appels téléphoniques et messages. Ces deux éléments donnent aux cabinets et à leurs patients une nouvelle perspective et une sécurité de planification.

16 avril 2020

Lors de sa séance du 16 avril 2020, le Conseil fédéral a décidé d’étendre le droit au substitut de couronne. Désormais, des indemnités seront également versées aux indépendants qui ne sont pas directement touchés par les fermetures d’usines ou l’interdiction d’événements. Cela à condition que leur revenu annuel provenant d’une activité professionnelle soumise à l’AVS soit supérieur à 10 000 francs mais ne dépasse pas 90 000 francs.

Le droit prend effet rétroactivement à partir du premier jour de la perte de revenus, au plus tôt à partir du 17.3.2020, et prend fin après deux mois, mais au plus tard lorsque les mesures de lutte contre la pandémie de corona sont levées.

Les personnes concernées peuvent trouver le formulaire d’inscription et la fiche d’information pour la compensation de la perte de gain corona ici:

https://www.ahv-iv.ch/fr/Corona-perte-de-gain. Elles doivent présenter l’inscription à la caisse de compensation où elles paient les cotisations AVS. Le bureau de compensation vérifie ensuite si le droit existe.

Berne, 16.04.2020

Le Conseil fédéral assouplit progressivement les mesures de protection contre le nouveau coronavirus

Dès le 27 avril prochain, les hôpitaux pourront à nouveau pratiquer toutes les interventions, y compris celles qui ne sont pas urgentes. Les cabinets médicaux, les salons de coiffure et de massage et les instituts de beauté pourront également rouvrir, de même que les magasins de bricolage, les jardineries, les pépinières et les fleuristes – à condition toutefois de garantir la sécurité des clients et des employés. C’est ce qu’a décidé le Conseil fédéral lors de sa séance du 16 avril. Si l’évolution de la situation le permet, l’école obligatoire et les autres magasins devraient rouvrir leurs portes le 11 mai. Enfin, les écoles professionnelles et du secondaire II, les hautes écoles, les musées, les zoos et les bibliothèques devraient rouvrir le 8 juin. Le Conseil fédéral a par ailleurs précisé les mesures à prendre pour protéger les employés vulnérables.

Au vu de l’évolution épidémiologique et des recommandations des scientifiques, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir les mesures de protection de la population contre le nouveau coronavirus à partir du 27 avril. Afin de garantir une planification optimale, il annonce également les étapes ultérieures prévues jusqu’au début juin.

Pour définir les mesures successives d’assouplissement, le Conseil fédéral a pris en compte différents facteurs : le risque d’augmentation des contacts rapprochés et des flux de personnes, le nombre de personnes vulnérables concernées ou encore la possibilité de prendre des mesures de protection. Il a également tenu compte des bénéfices économiques de chaque assouplissement.Protection de la santé et limitation des dommages économiques
La stratégie d’assouplissement du Conseil fédéral poursuit plusieurs objectifs : la santé de la population suisse reste la priorité absolue, en particulier celle des personnes vulnérables. C’est la raison pour laquelle les assouplissements s’accompagnent de plans de protection. Selon la branche, il peut s’agir d’une recommandation ou d’une obligation de porter un masque. Le Conseil fédéral souhaite par ailleurs minimiser les dommages économiques et réduire autant que possible les restrictions des droits fondamentaux. Cette stratégie doit être mise en œuvre uniformément dans toute la Suisse et de manière coordonnée avec les pays voisins.

Première étape : 27 avril 2020

Dans un premier temps, soit à partir du 27 avril, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir les restrictions pour les activités qui n’impliquent que peu de contacts directs, qui n’occasionnent pas de flux importants de personnes et pour lesquelles il est facile de mettre en place des plans de protection. Concrètement, les restrictions dans le domaine des soins stationnaires seront assouplies et les hôpitaux pourront recommencer à effectuer toutes les interventions. Par ailleurs, les cabinets médicaux pourront reprendre leurs activités normalement et proposer à nouveau toutes leurs prestations, y compris celles qui ne sont pas urgentes. Sont notamment concernés les cabinets dentaires, de physiothérapie et de massages médicaux. Cette mesure vise également à prévenir l’impact négatif d’une absence d’examens ou de traitements.

Pourront également rouvrir le 27 avril les établissements qui offrent des services impliquant un contact physique, tels que salons de coiffure, de massage, de tatouage ou de beauté, mais aussi les magasins de bricolage, les jardineries, les pépinières et les fleuristes. Les installations publiques en libre-service telles que les stations de lavage pourront aussi être remises en fonction. Par ailleurs, les personnes extérieures à la famille proche d’un défunt pourront à nouveau assister aux funérailles.

Enfin, à partir du 27 avril, les magasins d’alimentation qui proposent d’autres marchandises en plus des biens de consommation courante pourront rouvrir toute leur surface de vente.

Deuxième et troisième étapes : 11 mai et 8 juin 2020

À partir du 11 mai, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les écoles obligatoires, les autres magasins et les marchés. Le Conseil fédéral entend prendre une décision à ce sujet le 29 avril. Dans une troisième phase, prévue à partir du 8 juin, ce sont les écoles professionnelles et du secondaire II ainsi que les hautes écoles qui devraient rouvrir leurs portes. À la même date, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les établissements de divertissement et de loisirs tels que musées, bibliothèques, jardins botaniques et zoos, et d’assouplir l’interdiction de rassemblement. Il doit se prononcer sur les détails de cette étape le 27 mai prochain. Pour l’heure, rien n’est encore décidé pour la suite. S’agissant des grandes manifestations, le Conseil fédéral décidera lors d’une de ses prochaines séances quand elles seront à nouveau autorisées.

Une stratégie liée à l’évolution de l’épidémie

Le passage d’une étape à l’autre n’aura lieu que s’il n’y a pas d’augmentation significative des cas de COVID-19. Les différentes étapes seront suffisamment espacées pour observer les effets des mesures d’assouplissement. Seront notamment évalués le taux d’occupation des hôpitaux ainsi que le nombre de nouvelles infections, d’hospitalisations et de nouveaux décès.

Dès que le nombre de cas en Suisse aura suffisamment diminué, les cantons recommenceront à tracer systématiquement les chaînes de transmission : l’objectif est de dépister, traiter et isoler rapidement les personnes infectées, de retrouver les personnes qui ont été en contact avec elles et d’éviter d’autres transmissions. Pour ce faire, il est prévu de renforcer les dépistages, d’élaborer une stratégie de suivi des contacts et de développer une application qui permettra de savoir si quelqu’un a été en contact avec une personne infectée. Les mesures d’éloignement social et d’hygiène restent en outre d’actualité et gardent toute leur importance. Les personnes vulnérables doivent continuer de rester à la maison.

Protection des employés vulnérables

Lors de la réouverture progressive des établissements et des entreprises, il est essentiel de garantir une protection exhaustive des employés vulnérables. C’est la raison pour laquelle le Conseil fédéral a aussi redéfini plus précisément la notion de « personnes vulnérables » et clarifié les mesures de protection à prendre à leur égard.

Concrètement, l’employeur doit permettre à ces personnes de travailler à domicile, si nécessaire en leur fournissant des tâches de substitution appropriées. Si la présence sur le lieu de travail est indispensable, l’employeur doit protéger la personne concernée en adaptant les procédures ou le poste de travail. La personne vulnérable peut refuser une tâche si elle estime que les risques pour sa santé sont trop élevés. S’il ne lui est pas possible de travailler ni à domicile ni sur son lieu de travail, l’employeur doit lui accorder un congé tout en continuant à lui verser son salaire. L’employeur peut exiger un certificat médical indiquant pourquoi la personne vulnérable est considérée comme telle.

Enfin, en raison de la situation épidémiologique, le Conseil fédéral a autorisé le canton du Tessin à prolonger jusqu’au 26 avril les restrictions dans certaines branches de l’économie.

 

9 avril 2020

En collaboration avec l’Association suisse de physiothérapie, Physioswiss, le président de l’OdA MM veut augmenter la pression sur les politiciens. Lors d’un entretien personnel, les associations poursuivent l’objectif de sécuriser les travailleurs indépendants dans leur secteur afin d’écarter la menace de fermeture d’entreprises.

8 avril 2020
Conférence de presse du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a décidé que les mesures prises, les règles d’hygiène et de distance et la protection des groupes à risque doivent être maintenues en toutes circonstances jusqu’au 26 avril. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a remercié tout le monde pour la bonne mise en œuvre: « Nous sommes bien partis, mais pas encore arrivés à destination ».

Facts: 22’789 personnes ont été infectées par le virus corona en Suisse à ce jour, 500 autres se sont ajoutées depuis hier et la Suisse déplore 670 décès à ce jour. Mais le chômage a également augmenté à 3 %, 1,5 million de personnes sont touchées par le chômage partiel et l’économie a une perte de production moyenne de 25 %.

Selon le conseiller fédéral Alain Berset, un assouplissement progressif est possible dans certains secteurs, en fonction de certains critères et du nombre quotidien de cas. Le Conseil fédéral veut ainsi soulager l’économie. Le Conseil fédéral présentera un calendrier de ces assouplissements le 16 avril 2020.

Le Conseil fédéral a présenté les solutions complémentaires suivantes:

  • 200 000 travailleurs à temps partiel, dont le niveau d’emploi fluctue en moyenne d’environ 20 %, peuvent également être inscrits pour un travail à court terme.
  • Le Conseil fédéral invite les propriétaires et les locataires à trouver des solutions bilatérales dans le cadre du droit commun. Aucun droit d’urgence n’est revendiqué ici et un groupe de travail suivra l’évolution de la situation.
  • Le travail à court terme limité à 4 mois sera prolongé. Le revenu intermédiaire ne sera pas déduit du revenu imposable afin que davantage de personnes en profitent.

Selon Guy Parmelin, les opérateurs économiques doivent assumer leurs responsabilités partout où cela est possible.

7 avril 2020

L’OdA MM a reçu aujourd’hui la réponse du Conseil fédéral aux demandes du président, l’ancien conseiller national Felix Müri, du 31 mars 2020.

Pour en savoir plus: Réponse du Département fédéral de l’intérieur DFI

—–

Dans son dernier bulletin d’information « Pandémie de corona – Nouvelles et suggestions », le RME a inclus un aperçu des mesures économiques prises par les cantons – statut 2.4.2020. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet à la page suivante: Mesures économiques cantonales

31 mars 2020

Les demandes de l’OdA au Conseil fédéral

Hier, le président de l’OdA MM, l’ancien conseiller national Felix Müri, a écrit une lettre au conseiller fédéral Guy Parmelin.
Il y demande que tous les masseurs médicaux indépendants aient la possibilité de bénéficier du système d’indemnisation Corona pour les indépendants.
Cette solution a été présentée par le conseiller fédéral Ueli Maurer le 20 mars 2020.
Lisez la lettre ici: Brief Corona-Entschädigung an Bundesrat Parmelin

30 mars 2020

Indemnité de corona pour les travailleurs indépendants

Comme l’ordonnance est évaluée selon le droit cantonal, seuls 5 cantons peuvent approuver positivement les demandes d’indemnisation des masseurs médicaux pour la corona.

Lors du traitement des demandes d’indemnités corona, les offices cantonaux de l’AVS se conforment à l’ordonnance 2 sur les mesures de lutte contre le virus corona (COVID-19) du 13 mars 2020 (état au 28 mars 2020).

L’art. 6 al. 2 lit. m. stipule que les établissements exploités par des professionnels de la santé ne sont PAS concernés par les mesures du Conseil fédéral en vertu du droit fédéral et cantonal. Selon l’article 3, alinéa, de l’ordonnance sur l’exercice des professions de la santé du 21 juin 2011 (à partir du 1er septembre 2011), les masseurs médicaux doivent être classés comme des professions de la santé. Sur la base de cette interprétation, selon la pratique actuelle, un droit à l’indemnité de corona n’existe que dans les 5 cantons. Lien vers l’ordonnance:

https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20200744/index.html

Plus d’informations sur ce sujet: https://www.ahv-iv.ch/fr/

20 mars 2020

Coronavirus: le Conseil fédéral interdit les rassemblements de plus de cinq personnes

Berne, 20.03.2020 – Le Conseil fédéral renforce les mesures relatives aux distances à observer, dans le but d’empêcher que les hôpitaux soient saturés de patients gravement atteints par la maladie du coronavirus. Lors de sa séance du 20 mars 2020, il a ainsi décidé d’interdire les rassemblements de plus de cinq personnes. Les contrevenants doivent s’attendre à recevoir une amende d’ordre. En prenant cette décision, le Conseil fédéral souhaite éviter des mesures plus drastiques encore. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez contacter l’OSFP : https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home.html

En plus, le conseiller fédéral Ueli Maurer a annoncé d’autres solutions immédiates pour le chômage partiel et la résolution des problèmes de liquidités.

et le SECO: https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Arbeit/neues_coronavirus.html

Nous recevons à l’ OdA MM sans cesse des plaintes concernant des déclarations ou des formulations contradictoires dans les directives pour les masseurs médicaux.
Après consultation des textes de prescription, nous pouvons affirmer qu’ils diffusent tous le même message en principe.
La question de savoir si vous pouvez ou non garder votre cabinet ouvert en tant que masseur médical n’est pas à débattre. Cependant, il est partout souligné que le traitement doit être de nature urgente.
La modification de l’ordonnance du Conseil fédéral du 16.3. stipule également que les établissements offrant des massages doivent être fermés.

Qu’est-ce que le Conseil fédéral veut obtenir avec cela ?
Le Conseil fédéral et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) veulent garantir la « distance sociale » ou la distance. Le Conseil fédéral et l’OFSP interdisent tout contact physique, sauf s’il est prescrit par un médecin.

Objectif du Conseil fédéral :
Toutes les mesures prises par le Conseil fédéral et l’OFSP visent à réduire l’infection afin de ne pas surcharger le système de santé (y compris les urgences).

Conclusion :
– Les traitements qui ne sont pas indiqués de manière urgente doivent être évités.
– Les traitements indiqués en urgence sont ceux prescrits par les médecins.
– Dans le cas contraire, les règles d’hygiène doivent être respectées (se laver les mains / garder une distance)
– Ce n’est pas une question de pratique (ouverte ou non). C’est une question de risque d’infection.

Emmenbrücke, 18.03.2020

FAQ Corona pour le monde du travail des masseurs médicaux

En raison de la situation d’urgence actuelle en Suisse pour lutter contre la propagation du coronavirus, le secrétariat de l’OdA MM a préparé une FAQ dans ce contexte pour le monde du travail des masseurs médicaux. Voici le plus important en français.

  1. Qui puis-je contacter pour obtenir des informations sur la perte de revenus (je suis travailleur indépendant dans mon propre cabinet)?
    Le 20 mars 2020, le Conseil fédéral a arrêté un vaste train de mesures à hauteur de 32 milliards de francs pour atténuer les conséquences économiques de la propagation du coronavirus. Avec les mesures déjà décidées le 13 mars, plus de 40 milliards de francs suisses devraient être disponibles. Ces mesures qui s’adressent à différents groupes cibles ont pour objectif d’éviter les licenciements et de sauvegarder ainsi les emplois, de garantir les salaires et de soutenir les indépendants. Elles doivent avoir un impact rapide et efficace. Elles doivent en outre pouvoir être abandonnées lorsque la reprise s’amorcera.
    Vous trouverez de plus amples informations sur le travail à court terme et les prêts relais sur le site Internet du SECO, en cliquant sur le lien suivant: https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Arbeit/neues_coronavirus.html
  2. Qu’en est-il du salaire garanti qu’Alain Berset a promis ? Est-ce bien le cas ?
    Veuillez consulter les informations sous le lien:
    https://www.wbf.admin.ch/wbf/de/home/dokumentation/coronavirus.html  Certains cantons soutiennent également les indépendants sur leurs chaînes. Veuillez consulter la page d’accueil de votre canton. Dans la plupart des cas, le lien est activé sous Coronavirus.

Veuillez contacter notre secrétariat à info@oda-mm.ch si vous avez des questions.